Parution : Danièle Cohn, Giuseppe Di Liberti (dir.), Textes clés d’esthétique – Connaissance, art et expérience

Danièle Cohn, Giuseppe Di Liberti (dir.), Textes clés d’esthétique – Connaissance, art et expérience, Vrin, « Textes clés », 2012.

L’esthétique a une histoire au long cours, que ce volume contribue à restituer. Elle mêle les écrits des philosophes, des artistes et des historiens de l’art. Philosophie « appliquée », elle se tient au croisement d’une psychologie de la perception et d’une anthropologie. Les oeuvres d’art sont ses objets exemplaires. Les Lumières marquent ses commencements, la Kunstwissenschaft scande, de la fin du XIXe siècle aux années trente, une refondation qui n’en finit pas de se poursuivre. Comme les textes ici rassemblés le montre

nt, l’esthétique ne se limite ni à une réflexion sur le jugement de goût, ni au plaisir d’une réception passive ni à une science du beau. Aussi les critiques d’un bon goût normatif, la crise du grand art, les interrogations sur l’hypothétique universalité du beau ne sauraientelles autoriser que l’on prône un malaise ou un adieu à l’esthétique. Loin qu’il y ait à lui substituer une philosophie ou une théorie de l’art, il s’agit d’assurer à toute philosophie de l’art possible des fondements esthétiques. Étude des formes sensibles et de la manière dont elles nous affectent, l’esthétique est partie prenante des débats les plus actuels sur les émotions, la fiction, la construction du réel et le langage, elle instaure et continue de déployer des positions dont ce volume de Textes clés d’esthétique vise à faire la cartographie.

Avec des textes de Ch. Batteux, A. G. Baumgarten, E. Cassirer, J. Dewey, D. Diderot, K. Fiedler, J.W. von Goethe, E. Husserl, E. Kant, E. Panofsky, J.-J. Rousseau, F. von Schiller.

Trouver ce livre…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *